Comment fonctionne l'IQA ?

Vous pouvez imaginer l’IQA comme une règle mesurant entre 0 et 500. Plus la valeur de l’IQA est élevée, plus le niveau de pollution de l’air est grand et plus l’impact sanitaire négatif est important.

Par exemple, une valeur de IQA de 50 représente une bonne qualité de l’air et un faible potentiel d’impact négatif sur la santé, alors qu’une valeur de IQA de 300 représente un air de qualité « dangereuse ».

La valeur de 100 correspond globalement au standard pour un polluant en-dessous duquel la santé des populations est préservée. Ainsi, des valeurs inférieures à 100 sont satisfaisantes. Quand les valeurs sont supérieures à 100, la qualité de l’air affecte d’abord la santé des populations sensibles, puis celle de tout le monde quand l’IQA devient plus élevé.
 
Au Sénégal, le Centre de Gestion de la Qualité de l’Air a adopté quatre classes de IQA et chaque classe correspond à un niveau d’impact sanitaire selon le groupe de population.