Polluants suivis


SO2 (Dioxyde de soufre)
Les émissions de dioxyde de soufre dépendent de la teneur en soufre des combustibles (gazole, fuel, charbon...). Elles sont principalement libérées dans l’atmosphère par les cheminées des usines (centrales thermiques...), le secteur automobile Diesel contribue dans une faible mesure à ces émissions.

PM (Particules en suspension)
Le transport routier, les combustions industrielles et l’incinération des déchets sont parmi les émetteurs de particules en suspension. Certaines particules dites secondaires se forment à partir d'autres polluants.
Les principaux secteurs d'émission des particules de diamètre inférieur à 10 µm sont le transport, l’industrie et les phénomènes naturels.

NOx (Oxydes d'azote)
Les émissions d’oxydes d’azote apparaissent dans toutes les combustions, à hautes températures, de combustibles fossiles (charbon, fuel, pétrole...).
Le transport reste la principale source d’émission de NOx (les moteurs diesel en rejettent deux fois plus que les moteurs à essence catalyses. Cependant la plupart des véhicules au Sénégal ne sont pas équipés avec des pots catalytiques).
Le monoxyde d’azote (NO) rejeté par les pots d’échappement est oxydé par l’oxygène et se transforme en dioxyde d’azote (NO2).

O3 (Ozone)
L’ozone protège les organismes vivants en absorbant une partie des UV dans la haute atmosphère (a environ 25 km d’altitude au niveau de la stratosphère).
Mais à basse altitude, ce gaz est nuisible si sa concentration augmente trop fortement.
C’est le cas lorsque se produit une réaction chimique entre le dioxyde d’azote et les hydrocarbures (polluants d’origine automobile).

Cette réaction nécessite des conditions climatiques particulières (fort ensoleillement températures élevées, phénomène d’inversion de température, faible humidité et absence de vent)

CO (Monoxyde de carbone)
Les émissions de monoxyde de carbone proviennent essentiellement du trafic routier, bien que ce polluant ne représente en moyenne que 6% des gaz d'échappement d'un véhicule à essence (un véhicule diesel en émet 25 fois moins).

COV (Composés Organiques Volatils)
Les composés organiques volatils sont libérés lors de l'évaporation des carburants (remplissage des réservoirs), ou par les gaz d'échappement.
Ils sont émis majoritairement par le trafic automobile, le reste des émissions provenant de processus industriels et éventuellement d'usage domestique de solvants.

Le plomb n’est pas suivi et n’est plus un indicateur de la pollution automobile, car il a été supprimé de l’essence depuis 2005.